3 lectures: Fleur de barbarie, Trois jours et une vie, Passing

Salut les noix de cajou, on parle lecture aujourd’hui ! Au programme, et comme d’habitude, je vous présente une œuvre de littérature caribéenne , une de littérature française et enfin une œuvre de littérature étrangère. C’est parti !

 

Fleur de Barbarie

de Gisèle Pineau

fleur barbabrie

Josette, petite fille d’origine guadeloupéenne, vit en famille d’accueil au fin fond de la Sarthe avec sa Tata Michelle, qui voue une adoration à Joséphine Baker. Un jour, une lettre arrive: Josette doit aller vivre avec sa grand-mère Théodora à Marie-Galante. Cependant, une fois arrivée sur cette île dont elle ne connaît rien, elle est confrontée aux multiples secrets concernant sa mère qu l’a abandonnée et doit découvrir les véritables raisons de son retour.

Mon avis

Encore une fois, je suis enchantée par ce livre de Gisèle Pineau ! Il a été publié il y a 11 ans déjà et se déroule majoritairement pendant les années 90 mais les thématiques sont résolument modernes. On peut considérer ce livre une analyse des effets de l’abandon sur la construction de l’adulte. De plus, nous voyons comment les non-dits et l’excès de pudeur détériorent les relations entre les personnes. Encore une fois, le motif de l’exil revient, comme une composante cruciale de la littérature caribéenne. Je conseille vivement cette œuvre, que vous dévorerez sans nul doute !

Ma note: 8,5/10

Lire la suite

Publicités

Quitter son île pour s’installer en France| Partie 1: Préparer son départ et son installation

Quitter son ile

En 2012, l’Insee recensait 365.000 domiens résidant en France hexagonale. Ainsi, 1 antillais sur 4 et 1 réunionnais sur 7 réside dans l’Hexagone.

Cette migration, comme vous le savez surement, ne date pas d’aujourd’hui. En effet, on peut considérer la création du Bumidom ( Bureau pour le développement des migrations dans les départements d’outre-mer ) en 1963 comme le point de départ de cette migration ultramarine. Ce bureau offrait le billet aller au jeunes d’outre-mer et leur promettait des formations et des emplois à leur arrivée: pour nombre d’entre eux ils ont été affectés à des emplois au bas de l’échelle et confrontés à l’isolement, la précarité et la discrimination.

Aujourd’hui, le Bumidom à disparu et a fait place à LADOM ( ça vous parle, j’en suis sure) et nous, les nouvelles générations qui partons dans l’Hexagone pour nos études ou pour trouver du travail, partons, peut-être, un peu mieux armés que nos prédécesseurs.

Cependant, malgré les quelques brochures distribuées au lycée et les quelques salons d’orientation organisée sur nos territoires, des doutes subsistent:

Comment préparer mon départ ? Réussirai-je à m’adapter ? Me ferai-je des amis ? Réussirai-je à m’organiser financièrement ? Est-ce que je pourrai trouver du travail sur mon île à mon retour?

Bien que les réalités de chacun soient différentes, j’ai décider de faire une série d’articles pour répondre à toutes ces questions. Pour m’aider, j’ai recueilli des témoignages de volontaires voulant bien m’exposer leur parcours, dans le but de peut-être, faire un peu la lumière sur tout ce processus.

Aujourd’hui, nous nous concentrerons sur la préparation du départ et l’installation.

Lire la suite

Mes séries du moment: Stranger Things, Atypical, Narcos …

Mes

Je vois plein d’articles cocooning en ce moment, qui disent que l’hiver c’est l’occasion de se prélasser sous la couette, boire du thé et regarder des séries.

La vérité est qu’en ce moment, je n’ai pas le temps de me prélasser sous la couette: plus il fait froid plus j’ai des choses à faire. Du coup, j’arrive pas beaucoup à regarder mes séries en ce moment, mais peut-être qu’avec un peu de chance, vous avez plus de temps que moi ! C’est donc pour cela que je vous ai fait une petite sélection des dernières séries que j’ai regardé et qui m’ont plutôt plu. C’est parti !

Lire la suite

Very bad trip in Brussels

Very bad trip in bruxelles

Salut cher lecteur !  Si tu lis ceci, sache que tu as l’immense honneur de lire mon premier article de ma nouvelle catégorie « Very Bad trip » . Oui, je sais , j’aurai pu appeler ça  » Voyages« , mais on parle de moi là: Drama Queen jusqu’au bout.

Ce premier article est aussi l’occasion de vous partager ma « passion » pour les voyages. Je mets délibérément le mot « passion » entre guillemets car je n’ai pas l’occasion de voyager vraiment souvent. Cependant, je force de temps en temps car il n’y a , à mon sens rien, de mieux que de pouvoir s’évader de son quotidien et de découvrir de nouveaux paysages et de nouvelles mœurs de temps à autres.

Cette ( longue ? ) introduction terminée, parlons de Bruxelles.

Bruxelles

Lire la suite

Ce mois-ci, je trie !

Ce mois-ci je trie

 

Il y a un truc bizarre dans mon caractère : j’aime jeter des trucs… je dirais même que j’adore ça ! J’ai horreur de garder des choses inutiles, qui finissent par m’encombrer et  ma maison aussi ( ou plutôt mon studio ) .

Du coup, je trie régulièrement tout ce qui m’entoure: papiers administratifs, meuble de salle de bains, sac à main et armoire… Bref, tout y passe !  Le résultat est que mon environnement est tout de suite plus clair, que je retrouve mes affaires plus facilement et que je me sens plus… légère.

Certains se diront que je suis surement une grosse maniaque du rangement et ils ne sont peut-être pas loin de la vérité. Cependant, je tenais vraiment à  je vous faire l’éloge, non pas du rangement, mais du tri !

Lire la suite

Une année organisée avec le Bullet journal

#Une année rganiséée.png

Coucou mes noix de cajou, comment allez-vous ?

Moi ça va, bien que l’année 2018 me donne plus de fil à retordre que je ne l’espérais. Quand bien même, je garde le moral et gère les problèmes le plus calmement possible, conformément à qui je veux être cette année. D’ailleurs, l’une des facettes de la « Nora 2.0 » est qu’elle est organisée et ne se laisse pas déborder. Ainsi, j’ai décidé de réitérer l’expérience Bullet Journal pour la deuxième année consécutive.

A ce stade de mon article, j’ai perdu certains d’entre vous qui se demandent ce qu’est un Bullet Journal. Mais vous me connaissez maintenant, je ne vais pas vous laisser dans le flou !

A mi chemin entre l’agenda et le journal intime, le Bullet journal (ou BuJo) est avant tout un outil pour s’organiser. Les blogueuses en font l’éloge depuis quelques années déjà car il comporte beaucoup plus de possibilités qu’un agenda classique: il est plus flexible, entièrement personnalisable et a une organisation plus intuitive.

Pour vous en faire un, vous avez besoin d’un Carnet A5, d’un stylo et d’une règle. C’est tout.

Lire la suite

2018 vs Me

J’ai commencé mon année en perdant mon article sur la nouvelle année. Je l’ai cherché absolument partout, en ce lundi 1er janvier, sans le retrouver. J’ai cherché dans ma Dropbox, dans Google Drive et dans Microsoft One Drive et il n’y était pas.

Je pense qu’il y a quelques mois, j’aurai pu tout simplement être défaitiste, énervée et maudire l’année à venir qui commence déjà mal. A la place, j’ai repris mon ordinateur et j’ai recommencé un nouvel article tout en sachant que je ne pourrais jamais refaire ce que je vous avais déjà écrit. C’était un super article, motivant et inspirant que j’avais réussi à rédiger d’un seul coup et dont je suis tout bonnement incapable de me rappeler.

Mais ce n’est pas grave, réécrivons.

Je n’aime pas interpréter tout ce qui se passe dans ma vie comme étant un signe, car le plus souvent, nous interprétons les événements comme nous en avons envie. Cependant, je dirai plutôt que la perte de mon article est un test servant à déterminer quelle type de personne je veux être pendant les mois à venir. Mon choix est fait: je serai déterminée, patiente et travailleuse.

En fait, il me semble que les bonnes résolutions sont vides de sens quand elles sont dites ou  écrites mais n’ont de valeur que quand elles sont réalisées et vécues.

Commencez votre année en vous disant que chacun de vos actes compte. Dites vous que vous êtes ce que vous faites. Ne lisez pas vos messages de bonne et heureuse année sans agir pour vivre cette belle et heureuse année.

Je finis sur une petite citation d’Aristote, qui me semble être une bonne conclusion.

Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait.

Cela signifie que vous avez décidé de regarder au delà des imperfections

Aristote

 

                                       Bonne année 2018 mes noix de cajou 😁

 

PS : Ah oui , mon blog a un an ! Merci de m’avoir suivi ici, sur Facebook et Instagram. Merci de me lire et de continuer à le faire:  je vous en suis éternellement reconnaissante. C’est vous qui me donnez l’envie de continuer. Restez extraordinaires.